Grandir avec un seul parent : quelles conséquences sur l'enfant ?

Les foyers monoparentaux sont constitués majoritairement de femmes, et le nombre ne cesse de grandir d'année en année.

Comment l'enfant vit-il cette situation ?

Le modèle traditionnel du papa, de la maman et de l'enfant n'est plus un modèle unique. En 2005, ce n'étaient pas moins de 1,76 millions de familles composées d'un enfant et d'un parent qui vivaient en France. Le plus souvent le parent est la mère et le chiffre ne cesse d'augmenter ces dernières années. Aujourd'hui deux familles sur 10 sont monoparentales. Quels sont les problèmes auxquels ces mères doivent faire face ? Comment l'enfant vit-il le fait d'être élevé par un seul de ses parents ?

Les problèmes liés à la famille monoparentale

C'est un fait, la fragilité des unions parentales engrange de plus en plus de familles monoparentales. Même si les hommes ne sont pas épargnés, ce sont largement les mères qui élèvent seules leurs enfants. Hors il faut savoir que seulement la moitié d'entres elles occupent un emploi à temps complet, difficile alors de vivre dans les meilleures conditions de logement. Pour s'en sortir, 10% de ces familles vivent avec un parent. Ce ne sont pas moins de 2,8 millions d'enfants qui vivent dans une famille monoparentale. Ces mères doivent-elles faire face à d'autres problèmes ?

Des revenus de travail incertains, car celles-ci sont souvent moins diplômées, et sont dans une situation moins favorable sur le marché du travail. Elles doivent en effet dépasser des contraintes en relation avec leur situation de mères seules, comme la garde d'enfants ou encore un revenu en moins de la part du père. Et quand celles-ci travaillent, elles travaillent moins en temps partiel que les mères en couple, c'est une femme sur deux qui travaille à temps complet, ce qui représente plus que les mères en couple. Ainsi, bien qu'ils existent des pensions alimentaires et des prestations sociales allouées aux familles monoparentales, celles-ci restent avec des revenus faibles, et avec un risque de pauvreté monétaire supérieur à celui des couples. Quel est le ressenti de l'enfant en famille monoparentale ?

Certains disent qu'on ne peut pas être une mère et un père à la fois, puisque le rôle paternel est irremplaçable. Mais la véritable question est : est-ce que cette structure familiale a un impact sur les enfants ? Une étude récente du Centre de Recherche sur la Famille de l'Université de Cambridge, au Royaume-Uni, a essayé de répondre à cette question, en plus de vérifier ce que pensent, ressentent et comment se comportent les enfants d'une famille monoparentale.

Les chercheurs ont ainsi évalué 50 familles de mères célibataires, qui ont été comparées à 52 familles hétérosexuelles avec deux parents et au moins un enfant âgé de 4 à 9 ans. Alors que se passe t-il dans la tête d'un enfant d'une mère célibataire ? À priori rien de très différent de ce qui se passe dans la tête d'un enfant élevé dans un foyer avec deux parents. L'étude montre que les enfants de mères célibataires sont bien adaptés à leur environnement et ont des sentiments positifs et bienveillants envers la vie familiale, bien qu'il est certain que ces enfants se sont posés des questions sur l'absence de leur père.

Selon la chercheuse et docteur Sophie Zadeh : "Nos découvertes semblent suggérer que ce qui importe le plus pour les résultats des enfants chez des familles de mères célibataires n'est pas l'absence du père, ni la conception via des donneurs, mais la qualité de l'éducation et les bonnes relations entre mère et enfant". Les principales informations à retenir sur cette enquête. Quand il y a des problèmes financiers importants dans ces familles, ajoutés à un haut niveau de stress parental, des taux plus élevés de problèmes dans l'adaptation des enfants apparaissent.

Dans la grande majorité, les mères rapportent que leurs enfants sont indifférents (39%) ou partagés (28%) concernant l'absence du père. Toutefois, les conversations à ce sujet restent fréquentes au sein de la famille. À une question sur le changement de circonstances familiales, les enfants sont 89% à avoir répondu. 51% ont exprimé le souhait de ne pas faire de changement et 38% de faire quelques changements. La majorité des enfants (59%) a fait état d'un haut ou d'un très haut niveau de satisfaction à l'école. Tous les enfants ont déclaré avoir au moins 1 ami, et la plupart (51%) en ont nommé 5, voir plus. La majeure partie des enfants (63%) n'avait pas connu de problèmes à l'école, ou avait seulement connu des problèmes banales (34%).

Vous vous posez des questions sur votre enfant, et vous souhaitez en savoir plus sur lui ? Demandez une consultation auprès d'un spécialiste de notre site ou posez votre question sur notre section "Questions". Et n'oubliez pas de commenter l'article pour expliquer votre point de vue sur la famille monoparentale, que vous viviez cette situation de près ou de loin.

Source : Insee

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout