top of page

La projection psychologique : l'art de rejeter la faute sur les autres

La projection psychologique est un terme largement développé par la théorie de Freud, qui nous expose une pratique familière dans laquelle nous nous retrouvons très souvent. Il se peut même que vous l’ayez fait sans vous en rendre compte.

Repensez à cette époque où vous étiez fou amoureux de quelqu’un. D’une certaine façon, et quasiment inconsciemment, vous attribuiez à cette personne des qualités et des vertus qui ne correspondaient pas tout à fait à la réalité.

Vous avez un peu exagéré sa bonté, sa préoccupation, son succès et ses attributs dans un halo de perfection que vous-même projetiez sur lui/elle.

L’amour est parfois un contexte très propice pour développer cette projection psychologique. Le véritable problème, c’est lorsque l’on met en place une projection clairement négative.

Ainsi, la personne qui se sert de cette projection souffre clairement de carences émotionnelles, en attribuant aux autres des pensées remplies de rage et d’anxiété.

Aujourd’hui, nous allons évoquer ce sentiment de culpabilité et la manière dont, au lieu d’assumer et d’affronter ses fautes, ce sentiment resurgit avec l’intention de blesser les autres, les personnes les plus proches de nous et que nous apprécions le plus.

La projection : déformer la réalité à son avantage

Commençons par un exemple. Votre moitié est une personne peu sûre d’elle et qui a peur de s’engager.

Au lieu d’assumer cette réalité, elle commence à vous punir en vous assurant que c’est vous qui ne lui facilitez pas les choses et que vous êtes toujours en train de montrer que vous n’avez pas confiance en elle.

Le problème ce n’est pas vous, c’est elle. En effet, au lieu d’affronter le fait qu’elle ait un problème d’estime de soi et de confiance en soi, elle vous punit, en soulignant des choses qui ne sont pas vraies.