top of page

𝗤𝘂𝗮𝗻𝗱 𝗹𝗮 𝘃𝗶𝗼𝗹𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗱𝗲́𝘁𝗲𝗿𝗺𝗶𝗻𝗲 𝗹𝗮 𝗿𝗲𝗹𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗽𝗮𝗿𝗲𝗻𝘁-𝗲𝗻𝗳𝗮𝗻𝘁

La violence dans les familles est généralement un grand sujet tabou parce que les personnes concernées se sentent mal à l’aise d’en parler.

Elles refusent souvent de chercher de l’aide.

Cela semble encore plus honteux lorsque les enfants deviennent violents envers leurs parents.

Plus important que d’enquêter sur les causes est la fin immédiate de la violence et une sortie rapide de l’impuissance.

Tout d'abord : les enfants ne sont pas toujours des anges et la famille n'est pas seulement un lieu du bonheur constant.


On se représente souvent les enfants comme étant mignons.

Vivre avec eux est associé à des idées d’idylle, de sécurité et de chaleur.

Mais fondamentalement, les enfants ont les mêmes sentiments humains que les adultes.


Donc, ils ne ressentent pas seulement l’amour, la joie ou la tristesse Ils ressentent aussi la colère et l’agressivité. La différence avec les adultes, cependant, est que lorsque vous parlez d’avoir agi dans un état émotionnel, vous entendez un état d’urgence. Cependant, les enfants (en particulier les plus jeunes) se laissent contrôler par leurs émotions.

De sorte que leur action dans l’affect est plutôt « l’état normal ».


Est-ce que tout est une question de relation ?